2013-2014

ÉDITION

colloque

Chaque édition du concours est inaugurée par un colloque, rassemblant des experts de tout horizon (designers, sociologues, philosophes, architectes, acteurs associatifs, privés et publics, etc..), auquel les écoles participent.

Les Deuxièmes Rencontres du concours international Lille/Design for Change ont eu lieu du 3 au 5 octobre 2013, dans la métropole lilloise. Elles furent l’occasion de lancer la seconde édition du concours 2013-2014, en présence de deux représentants par école participante et de toutes les personnes investies dans le développement de ce projet, afin de présenter :

‐ le concours, ses enjeux et son inscription dans le contexte métropolitain,

‐ les sujets proposés aux étudiants par l’intervention d’experts par thématique,

‐ les différents acteurs et partenaires impliqués dans sa mise en place,

– les ressources industrielles locales, les pôles d’excellence.

PROGRAMME

Le programme complet du colloque à retrouver en téléchargement ici, et l’édition résultante en cliquant sur l’icône ci-après  ↴

themes

01

COMMERCES, NOUVEAUX MODES DE CONSOMMATION

Le commerce est à la veille d’une nouvelle mutation. Les systèmes commerciaux traditionnels atteignent aujourd’hui leur limite. D’une part, les populations des métropoles contemporaines développent des logiques de proximité et de circuits courts faisant naître de nouvelles solidarités entre distributeurs et consommateurs. D’autre part le e-commerce développe potentiellement la figure du citoyen commerçant. Loin d’être séparées, l’ensemble de ces données, logiques de proximité, circuits courts et e-commerce, ouvrent des configurations riches de leurs combinaisons dans l’espace public.

02

UNIVERSALITÉ DE L’ACCÈS AUX SERVICES

L’espace public des métropoles contemporaines n’est pas uniquement le lieu d’expression des nouvelles dynamiques et des modes de vie contemporains des populations les mieux intégrées. Il est également le lieu de vie de populations nettement plus précarisées, dont les besoins se révèlent spécifiques. En effet, plus les conditions de vie des citoyens sont précaires, plus il est nécessaire que les services aillent à leur rencontre. Leur accès demande un effort de la part de la société, vers des modalités plus mobiles et plus légères, ne se référant plus forcément au lieu de résidence, mais à l’être-là des individus et des groupes.

03

LES DÉLAISSÉS URBAINS, TERRITOIRES A REINVENTER – LA PAUSE URBAINE

La ville est composée d’espaces bâtis, d’espaces verts, de cours d’eau, et de friches que l’on appelle le délaissé urbain. Qualité de vie et renouvellement de la ville constituent sans conteste l’un des enjeux majeurs de Lille Métropole, qui fait de la qualité des espaces publics une priorité pour affirmer et conforter son identité, construire la ville futur. Il est question d’imaginer de nouvelles formes, équipements, objets… afin de suggérer de nouveaux usages de l’espace public : un espace public mieux partagé, où prendre le temps de l’échange.

écoles participantes

SCHOOL OF DESIGN,
JIANGNAN UNIVERSITY
Wuxi, Chine

SCHOOL OF DESIGN,
THE HONG-KONG POLYTECHNIC UNIVERSITY
Hong-Kong, Chine

ALBA, ACADÉMIE LIBANAISE DES BEAUX-ARTS
Beyrouth, Liban

ENSAV LA CAMBRE
Bruxelles, Belgique

ESADSE, ÉCOLE SUPÉRIEURE D’ART ET DE DESIGN
Saint-Etienne, France

HEAD, HAUTE ÉCOLE D’ART ET DE DESIGN
Genève, Suisse

ENSCI – LES ATELIERS
Paris, France

NATIONAL INSTITUTE OF DESIGN
Ahmedabad, Inde

INDUSTRIAL DESIGN CENTER / HOWEST-UGENT
Courtrai, Belgique

FABRICA
Venise, Italie

SCUOLA DEL DESIGN, POLITECNICO
Milan, Italie

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARCHITECTURE
Versailles, France

SCHOOL OF DESIGN,
Harvard, Etats-Unis

REGROUPEMENT
D’ÉCOLES DU NORD
ENSAPL – École Nationale
Supérieure d’Architecture
et du Paysage de Lille,
ESA – École Supérieure d’Art,
Tourcoing-Dunkerque,
ESAAT – École Supérieure
des Arts Appliqués
et du Textile – Roubaix

ÉCOLE SUPÉRIEURE D’ART ET DE DESIGN
Valenciennes, France

jury

Le jury réuni le 17 juin 2014 a examiné avec attention les quarante-huit projets proposés au concours par les étudiants des écoles invitées.

Composition

Pour cette édition, le jury a choisi de distinguer les projets faisant preuve d’une réelle originalité et d’un potentiel d’innovation tout en montrant sa capacité à s’inscrire dans un territoire et ses problématiques.

Présidente : Lidewij Edelkoort (prévisionniste)

Ruedi Baur (designer),

Arnauld Blanck (directeur du design Decathlon),

Oriol Clos (architecte, directeur de l’agence de développement et d’urbanisme, Lille Métropole),

Gaëlle Colaert (directrice générale, Doublet),

Jean-Louis Izard (responsable pôle identité visuelle et parcours client, Immochan),

Sophie Lattès (directrice de création, Trend Union, Studio Edelkoort),

Philippe Louguet, (architecte, chercheur et professeur),

David Saltiel (artiste plasticien et professeur),

Les Saprophytes (collectif d’architectes, urbanistes et paysagistes),

Chloé Simeha (responsable des relations institutionnelles, Eaux du Nord).

lauréats

La remise des prix de l’édition 2013/2014 du concours a eu lieu le 11 octobre 2014 à 18h30 au Musée de la Piscine à Roubaix.

sois du nord

École

ENSCI – LES ATELIERS
Paris, France

Étudiants

ALBA DIAZ-STRUM, AMBROISE JUGAN, FRANCE WANG

Prix

1er
PRIX

Installé dans une des halles de Fives Cail Babcock, le projet Sois du Nord propose de développer une manufacture de produits en soie à petite échelle, intégrant toutes les étapes de la production, de la plantation du mûrier à la commercialisation. Le fil est transformé par des designers, des artistes et des créateurs en une gamme d’objets non tissés qui deviendront la signature d’une friche reconvertie et d’un quartier renouvelé.

Collaborative, la manufacture Sois du Nord appelle tous les citoyens à participer : à la récolte des feuilles de mûriers blancs, à la production du papier de soie et à la création d’objets.

Le jury a été particulièrement sensible à la manière dont les étudiants se sont réappropriés le passé industriel du site en le repensant à une micro-échelle, dans une logique globale et éco-systémique. Par leur projet, ils créent une nouvelle économie locale portée par les citoyens eux-mêmes.

TÉLÉCHARGER

Le .pdf du projet à retrouver en téléchargement ici  ↴

plateforme(s)

École

ALBA, ACADÉMIE LIBANAISE DES BEAUX-ARTS
Beyrouth, Liban

Étudiants

MAISSA MAATOUK, IVA KOVICH, GHIDA BAHSOUN, MAYSSA KADDOUM, MARIAM MIKHAEL, RIWA BAROUD

Prix

2ème
PRIX

Plateforme(s) propose un espace commun composé d’une série de volumes représentant avec exactitude la géographie de la frontière entre Tourcoing et Mouscron (distinction de cinq éléments – habitations, rues, espaces verts, champs, bâtiments publics – aplatis, puis rematérialisés en volume). Conçu comme une synthèse exacte de la topographie du lieu, Pateforme(s) donne l’occasion d’expérimenter la frontière de manière singulière, sensible et ludique.

Le jury a souligné la force poétique du projet. Plateforme(s) exprime une volonté de rendre la frontière physique, sans la recréer. Le propos du projet tient à la révélation de la frontière à travers un espace d’expériences sensorielles. Il ne s’agit pas de la diluer, de la faire disparaître ou de la recréer, mais bien de la révéler et de la faire vivre.

TÉLÉCHARGER

Le .pdf du projet à retrouver en téléchargement ici  ↴

D+C-13-14-Visuel_ALBA-les-fenetres-du-PileWEB

les fenêtres du pile

École

ALBA, ACADÉMIE LIBANAISE DES BEAUX-ARTS
Beyrouth, Liban

Étudiant

JOYCE ROUHANA, ELIAS SALAMOUN

Prix

3ème
PRIX

Dans l’optique de redynamiser le lien social au sein du Pile, quartier pauvrede Roubaix, le projet Les Fenêtres du Pile propose de transformer toutes les fenêtres des rez-de-chaussée des logements du quartier, en micro-interface entre habitation et rue, espace privé et espace public. Ces fenêtres permettent aux habitants de personnaliser leur espace, de s’ouvrir sur l’extérieur et de vendre ou de troquer leur propre production artisanale.

Le jury a particulièrement apprécié la démarche du projet. Concrètement réalisable, il entend revaloriser un quartier au sein duquel ne susbiste presque plus aucune activité économique et aucun service de proximité. Il permet de re-créer une activité commerçante par la mise en place d’une économie locale informelle basée sur l’artisanat et le home-made, favorisant le lien social et améliorant l’image du quartier.

TÉLÉCHARGER

Le .pdf du projet à retrouver en téléchargement ici  ↴

Design-for-change.fr  |  Copyright © 2021